a

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer. Proin gravida nibh vel velit auctor aliquet. Aenean sollicitudin, lorem quis.

a

Latest News

+336 70 29 22 48

185 route de Beaussiet, 40090 Mazerolles, France

Lundi au vendredi 9.00 - 19.00

 

Dyslexie

Un enfant dyslexique présente un « trouble de l’apprentissage de la lecture survenant en dépit d’une intelligence normale, de l’absence de troubles sensoriels ou neurologiques, d’une instruction scolaire adéquate, et d’opportunités socioculturelles suffisantes ». Il s’agit donc bien d’une difficulté d’apprentissage de la lecture qui n’est due ni à un défaut d’intelligence ou à de la paresse, ni à une inaptitude de l’enseignant ou des programmes pédagogiques.

L’origine exacte de la dyslexie est inconnue et les tenants de telle ou telle théorie s’affrontent parfois violemment. Le traitement proprioceptif se positionne comme un complément de la prise en charge orthophonique et des aides pédagogiques. Il se situe en amont: « il met l’enfant sur les rails et l’orthophonie le pousse ».

La dyslexie s’accompagne parfois d’autres troubles (qui peuvent aussi exister isolément):
– difficulté de mise en place du langage: dysphasie,
– trouble de la programmation et de la réalisation du geste: dyspraxie (avec une écriture difficile: dysgraphie),
– trouble de l’orthographe: dysorthographie,
– trouble du calcul: dyscalculie,
– troubles de la concentration et de l’attention: pseudo-hyperactivité.
Le traitement proprioceptif est mieux évalué dans la dyslexie. Il a un intérêt manifeste dans la dyspraxie et les troubles de l’attention, ces derniers étant très souvent liés à des troubles du sommeil paradoxal secondaires à une proprioception anormale de la langue.

Comment l’ostéopathie intervient dans les troubles proprioceptifs ?

en cours de rédaction

Centre de préférences de confidentialité

Fermer votre compte ?

Votre compte sera fermé et toutes les données seront définitivement supprimées et ne pourront pas être récupérées. Confirmez-vous ?