a

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer. Proin gravida nibh vel velit auctor aliquet. Aenean sollicitudin, lorem quis.

a

Latest News

+336 70 29 22 48

185 route de Beaussiet, 40090 Mazerolles, France

Lundi au vendredi 9.00 - 19.00

 

La psychologie corporelle

La Psychologie Corporelle

La Psychologie Corporelle est une synthèse de plusieurs approches psychologiques modernes et de plusieurs techniques permettant d’intégrer le corps dans le processus de développement et d’intégration du Soi.
En Psychologie analytique selon Carl Jung, le Soi est un concept limite qui regroupe en un même ensemble le conscient et l’inconscient
(inconscient personnel et inconscient collectif)

Le travail avec la respiration, le mouvement, les limites et la présence, dans le cadre de la relation thérapeutique, permet de faire émerger une nouvelle expérience de Soi et de stimuler une sensation de bien-être. Cette approche multimodale fait intervenir plusieurs dimensions au cours d’une même séance de thérapie afin de permettre une intégration corporelle de la conscience. Car c’est essentiellement à travers le corps que l’expérience psychologique se vit et est mise en mémoire. L’expérience clinique a montré que le travail simultané entre les enjeux psychologiques et leur enracinement corporel permet d’accéder à une expérience de Soi différente du passé et d’échapper aux schémas habituellement reproduits dans la vie présente.

La psychologie corporelle porte attention à la bonne santé physique et psychique ainsi qu’à ses habiletés permettant de retrouver et de maintenir un mieux-être corporel capable de fournir au patient une base stable pour affronter les changements liés à l’impermanence de la vie.

Comment se déroule une séance

b

Chaque séance commence par une discussion autour du sujet du patient et de ses réactions face à ce sujet. L’objectif de cette discussion est de mettre en lumière les fonctionnements inconscients de ce dernier et ses ressentis corporels.

Le corps

En psychologie Corporelle (PC), Le corps est le lieu de résidence et d’expérience du Soi. C’est le baromètre de l’expérience, le miroir qui indique le mouvement d’expansion ou de contraction de l’organisme. Tout ce qui se vit psychologiquement se traduit par une expérience corporelle. Le corps contient toutes les mémoires des expériences passées et il est le lieu d’intégration des nouvelles expériences. II est une réalité indissociable de l’esprit et des émotions.

Pendant la séance, le patient est continuellement ramené à son expérience corporelle, lieu de vérité qui permet de déjouer les mécanismes de défenses habituels. Le thérapeute l’accompagne à vivre dans et à travers son corps et à s’y ancrer grâce à l’attention qu’il y porte. A l’aide de la respiration, du mouvement et différentes techniques corporelles douces, le thérapeute accompagne le patient à augmenter l’estime de soi et favoriser la confiance en Soi.

La présence et les frontières

Ces deux concepts sont essentiels au processus thérapeutique car elles permettent au patient de contenir son expérience et de développer un sentiment de Soi bien enraciné dans sa propre frontière.
La présence est la capacité d’attention soutenue à son expérience physique, émotive et énergétique.
La frontière est l’espace physique, émotif et intellectuel que la personne occupe dans l’univers. Le thérapeute aide la personne à se doter d’une frontièreet d’une qualité de présencelui permettant de mieux respecter et de mieux gérer ses propres besoins relationnels.

La frontière saine remplace alors, peu à peu, la frontière défensive devenue néfaste pour Soi.

Le scénario originel

Retracer l’histoire des schémas relationnels vécus est essentiel au processus thérapeutique.
Ce travail de prise de conscience de l’origine des blessures et des mécanismes de défenses développés pour y survivre, se fait au travers de discussion et d’expérience thérapeutique.
Les thèmes de vie et les schémas relationnels mis en évidence indiquent alors au thérapeute, les directions à suivre.
Chacun de nous portons, profondément ancré dans notre mémoire cellulaire, les empreintes d’expériences que nous reproduisons inconsciemment, dans nos relations intimes et notre quotidien.

Le mécanisme de protection

Les mécanismes de protection utiles, constituent, dans la vie actuelle, une entrave à la pleine réalisation du Soi. Ils se sont cristallisés sous la forme de mécanismes défensifs particulier que la personne exprime dans sa vie.
La PC identifie trois positions fondamentales à partir desquelles une personne essaie de gérer ses enjeux de blessures d’abandon et/ou d’envahissement.

A l’aide du travail corporel :
L’armure (mécanisme de défense) est amenée à la conscience. La personne en reconnait les effets dans son corps (douleurs chroniques, angoisse, maux de dos, migraines, etc.)
Il s’en suit une motive à faire des choix différents et une possible libération du Soi.
Ainsi, l’accès ces nouvelles ressources vont produire un relâchement des tensions corporelles et générer des frontières plus saines.

La vie actuelle d’une personne nous révèle comment elle vit :
– de façon créative et en accord avec elle-même ou,
au contraire :
– dans quelle mesure elle répète son scénario originel avec toute la souffrance, les sentiments d’impuissance et de lassitude que cela implique.

En suivant des étapes précises et efficaces, elle peut maintenir le contact avec la réalité et ne plus sombrer (ou de moins en moins longtemps) dans le désarroi du petit enfant qu’elle n’est plus.

La relation thérapeutique

En PC, la relation thérapeutique fait partie intégrante du processus.
Grâce au travail corporel et l’expérience du thérapeute, la personne prend conscience au travers de la situation thérapeutique de tout ce qui se rejoue et peut ainsi prendre soin des blessures jusque-là enfouies dans l’inconscient.

love-cute-portrait-beautiful-happy-man-1432875-pxhere.com

Les blessures dont l’origine est relationnelle ne peuvent être réparées qu’en relation.

Le thérapeute est un témoin actif et privilégié de l’expérience du patient et offre les miroirs psychocorporels adéquats pour permettre à ce dernier d’identifier, aussi bien ses manques que ses expériences d’expansion.

L’objectif ultime est de développer sa capacité à ressentir ses expériences de façon contenue tout en restant présente à soi. L’expérience de bien-être et de vitalité ressentie corporellement se manifeste en cours de thérapie, menant progressivement à un changement.
Allant au-delà de la répétition du scénario originel, la personne expérimente ses sentiments profonds d’appartenance à la vie et d’expansion de son être.
Cette expérience d’introspection offre un nouveau champ de conscience donnant accès à une sécurité et une liberté intérieure qui se manifeste par une vie plus satisfaisante, plus créative et ouverte sur le monde extérieur,

Un bon équilibre entre ses ressources et ses limites

« J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé. »

Voltaire

Centre de préférences de confidentialité

Fermer votre compte ?

Votre compte sera fermé et toutes les données seront définitivement supprimées et ne pourront pas être récupérées. Confirmez-vous ?